Projet Balan Home

Bonjour à tous, voici ma configuration actuelle :
La majorité de l’installation à été faite en KNX

  • les interrupteurs pour la plupart sont des inter classiques reliés à un module KNX à entrée binaire
  • Les points lumineux sont branchés sur des modules de sorties KNX avec ou sans dimmer suivant les besoins
  • Le chauffage elec est piloté via les fils pilotes à un module de chauffage KNX
  • La température est gérée à travers des inter KNX
  • Les volets à moteur bubendorff relié à un module KNX de gestion des ouvrants

J’avais commencé à câbler en 1wire pour capter la température de chaque pièce à travers une sonde au plafond, mais j’ai vite dechanté quand j’ai vu l’énorme écart entre la T° du plafond et la température à hauteur d’homme… Je n’utilise le 1wire que pour capter la T° extérieur désormais

J’ai aussi un module tells tick qui me permet de gérer une prise pilotée que je n’ai pas pu mettre en KNX à cause de son emplacement.

Actuellement tout ce petit monde est géré par smarthomeng et smartvisu + serveur OW (pour le 1wire) + stick usb tells tick + serveur homekit pour interagir avec siri tout ça stocké sur un serveur HP 54NL qui me sert aussi de NAS pour les films / photos / séries

Passons à la partie salon, j’utilise un module global caché pour piloter les équipements que je peux pas piloter autrement TV + écran de projection, le reste des éléments est pilotés à travers le réseau IP (ampli, projo, kodi)
J’utilise actuellement l’application Iviewer pour piloter tout ça sur un ipad qui me sert de super télécommande. Gestion de scénario, affichage des logos chaîne, jaquette et résumé de films / series possibilité de lancer un film sur la TV ou le projo…

Tout ça fonctionne plutôt bien mais je souhaite simplifié tout ça… Je me dis que si il m’arrive quelque chose personne ne saura dépanner tout ça et aussi en cas de revente de la maison qu’il me faut une meilleure intégration.

Je souhaite donc désolidariser la partie domotique de la partie multimédia mais tout en gardant une intégration pour faire communiquer les 2 mondes.

La meilleure solution à mon goût est d’intégrer le contrôleur domotique directement dans le tableau électrique sous format DIN.

J’ai installé HA sur une vm pour voir si il pourrait faire l’affaire et j’ai été très surpris par sa facilité d’installation et de configuration ! Je souhaite donc partir la dessus !

J’en viens à mes questions et mes interrogations et mes besoins !

Pour mes besoins :

Je souhaite un système le plus stable possible, qui redémarre seul en cas de panne de courant (voir équipé d’un mini onduler) et qui ne nécessite pas d’intervention. Ce système devra être le plus réactif possible, les interfaces qui rament très peu pour moi !

Mes interrogations :

  1. pensez vous qu’un RPI4 soit suffisant, j’ai vu qu’il existait des alim et des boîtiers DIN pour pouvoir intégrer le tout dans un tableau électrique ça pourrait coller mais j’ai peur des performances et la nouvelle génération de box odroid ne semble pas avoir de boîtier DIN…
  2. Est ce qu’il est préférable d’installer via Debian + docker ou via L’OS HA ? (Je suis informaticien et Linux est mon terrain de jeu ;))
  3. J’ai lu pas mal de soucis avec les cartes SD, pensez vous qu’il est préférable de choisir une autre techno ? SSD ? Mais est ce que je pourrais mettre ça dans le boîtier DIN ?
  4. Pensez vous qu’il est possible de remplacer mon Iviewer de mon salon par une page de HA ? Je n’ai vu aucun dashboard présentant kodi avec les films / résumés fanart etc ce qui me laisse le doute.
  5. Que pensez vous de la stabilité de HA pour l’instant en VM RAS, mais dans la vraie vie ça donne quoi ?
  6. Je suis à court d’idée mais ça viendra !

Merci à tous ceux qui auront pris la peine de me lire :wink:

1 J'aime

Bonjour

Personnellement, j’éviterais d’intégrer un RPi, ou tout autre ordi, dans le tableau électrique.

Je pense que l’ordi de domotique doit être secouru par un onduleur, et, si je ne me trompe pas, la norme élec (NF C15-100) n’autorise pas à faire cheminer dans le tableau électrique des tensions secourus par onduleur.

De même, les câbles cheminant dans le tableau doivent respecter des normes d’isolation électrique (diélectrique). Le câble RJ45 (Ethernet) ne répond pas à ces exigences.

De plus, un tableau électrique est le siège de beaucoup de perturbations électromagnétiques, ce pourquoi les ordi (surtout un RPi) sont rarement protégés.

Je suis équipé moi aussi en KNX. Ma domotique est hébergée sur un NUC, et reliée au KNX par un adapteur KNX/USB. L’ensemble est logé dans un coffret séparé du tableau électrique. J’y ai également logé une interface téléinfo/USB pour capter les signaux du Linky. Le tout est alimenté par un onduleur, qui sert aussi à protéger mon NAS.

Ma config informatique :

NUC :

  • Mini PC upgradeable 8GB RAM 256GB SSD Processeur Intel Core i5-5257U
  • Exploité sous Proxmox (environnement de virtualisation)
    ** 1 VM pour Home Asssistant
    ** 1 VM pour les gateways (knxd, owserver, nut)
    ** 1 VM pour le broker MQTT (mosquitto)
    ** 1 VM pour MotionEye (videosurveillance)

Je précise que j’ai mis les gateways et broker MQTT sous forme de VM pour 2 raisons :

  • j’exploite encore Jeedom, ma migration vers HA n’en est qu’au début, et j’ai besoin de partager les ressources entre Jeedom et HA
  • je suis une tanche avec Docker :wink:

Alain

Tout d’abord merci pour ta réponse.
Je ne connaissais par la norme pour les tensions secourus par onduleur, du coup ça plombe effectivement mon idée principale … la norme concerne aussi le 5V secourus ? Pour les perturbations effectivement c’est aussi un élément à ne pas négligé, 2ème plombage de mon projet :smiley:
Par contre pour le RJ45 dans le tableau j’ai déjà un câble qui alimente ma gateway KNX / IP et pour le moment pas de soucis avec du câble SFTP mais je note pour mes prochains câbles de les sortir de la dedans.
Un coffret séparé proche du coffret elec ça peut le faire effectivement ! Moi aussi je souhaite intégrer le téléinfo USB ça tombe bien :wink: avec cette clef : https://www.tindie.com/products/hallard/micro-teleinfo-v20/ qui à l’air opérationnelle.
Le NUC me semble surdimensionné pour mon usage enfin je suppose… par contre je peux peut être me tourné vers le Odroid-n2+ maintenant que je ne suis plus limité par le format DIN ! qu’en penses tu ?
Quel type de coffret utilises tu pour ranger ton NUC ?
Que penses tu de la stabilité de HA ?
Merci encore pour aide

Salut.

Pour la teleinfo, j’étais sur la carte dont tu parles. Mais avec le linky, elle ne fonctionnait plus. Comme j’avais un récepteur teleinfo USB de chez GCE, j’ai basculé sur cette solution. Le linky émet visiblement un signal plus faible que les anciens compteurs. @djtef pourra te parler du choix des optocoupleurs pour décoder la teleinfo \0/

Pour le coffret, rien ne t’empêche d’utiliser un tableau électrique avec rail DIN. Il faut juste bien séparer la partie Basse Tension (230v) de la partie TBTS (très basse tension de sécurité). C’est un point important pour le Consuel, mais aussi pour les experts en assurance, en cas de sinistre.

Du coup, pour ton coupleur KNX, je le déplacerais dans ton tableau TBTS : le câble vert KNX est qualifié pour être mélangé avec les câbles secteur, ce qui n’est pas le cas du câble Ethernet. Donc, si tu utilises un coffret qui n’est pas un tableau électrique, tu peux toujours ajouter un petit morceau de rail DIN pour y installer ta passerelle KNX.

Une remarque sur le coupleur KNX. J’avais une passerelle IP/KNX. Je suis passé sur une passerelle USB pour une question de stabilité en cas de coupure l’électricité : mon alim KNX n’est pas secourue par onduleur, ce n’est pas utile, puisque s’il n’y a pas d’électricité, il n’y a pas besoin du KNX pour commander les relais ! En revanche, la passerelle IP, alimentée par le bus, n’était plus alimentée, et faisait planter le logiciel qui, lui, tourne sur un PC secouru. Du coup, avec la passerelle USB, qui est alimentée par le PC, je n’ai plus de problème.

L’idée de la norme concernant les onduleurs, c’est que, quand tu coupes les disjoncteurs, tu sois sûr qu’il n’y a plus rien sous tension dans ton tableau, et que tu puisses y intervenir en toute sécurité. Donc, ce que j’ai fait : mon onduleur alimente une multiprise (de qualité) sur lesquels sont branchés les blocs secteur. Et il n’y a donc aucune tension dangereuse secourue dans mes tableaux.

Pour le coffret, en fait, j’ai monté une étagère au dessus d’une porte, J’y loge l’onduleur, la box internet, le routeur/VPN, le NAS et le NUC. Pour tout dire, l’ensemble est dans les toilettes… parce que ce xxxxxxx de chauffagiste a oublié le chauffage au sol dans les toilettes et que, du coup, ça me fait un chauffage pour cette pièce sensible de la maison. Et accessoirement, les bruits de ventilation finissent par lasser les squatteurs-lecteurs de BD qui monopolisent les toilettes un peu trop longtemps :wink:

Pour finir : stabilité de HA ? Je n’ai pas encore assez de recul pour répondre.

Alain

Vaste question :slight_smile:

Cela fait presque 2 ans que je l’utilise.
J’ai trois instances séparées:

  • une pour la gestion de l’alarme (sous odroid c2)
  • une pour diverses tâches de monitoring (état du NUC, de l’onduleur…) aussi sous odroid C2
  • une VM sur un NUC pour tout le reste (zigbee, shelly, sonos,…)

Les deux premières sont très stables à tous les points de vue. Je fais très peu de changement (même pas de montée de niveau HA) depuis que ça marche. Et j’ai 0 souci. Cela fait plus d’un an que ça tourne parfaitement.

L’instance sous le NUC c’est beaucoup plus aléatoire. Je fais souvent des modifications de diverses natures, il y a pas mal d’intégrations,… et là, ça plante de temps en temps. Je n’ai jamais trouvé le coupable. J’ai posté sur le forum en anglais, je n’ai jamais eu de réponses par ou chercher.

Donc, mon conseil serait d’avoir une instance qui ne change « jamais » pour les trucs les plus critiques (et avec peu d’intégrations) et une pour tout le reste.
L’instance stable peut être sur un PI ou plutôt un odroid (carte eMMC d’office) et avec une batterie externe tu as un onduleur du pauvre mais qui te garantit plus de 24h de survie sans courant.

Pas facile ce tableau elec et je n’y connais pas grand chose… Comment séparé le courant fort du courant faible quand il faut alimenter sa passerelle d’un côté et ressortir en rj de l’autre…
OK pour la tablette dans le toilette :smiley: je vais probablement mettre une mini tablette sous mon tableau pour y caser le futur contrôleur.
Merci @golfvert merci pour ton retour, une fois que ma config sera figé peu de chance que j’y mette les pâtes souvent donc ça devrait le faire.
Est ce que le fait d’utiliser node red ne rajoute pas des problèmes de stabilité par hasard ? J’ai une appréhension sur ce language mais je ne sais pas si c’est fondé !
Encore merci

Pour nodered, je ne crois pas. C’est « externe » à HA et ça dialogue avec l’API de HA. Donc, je ne pense pas que ça rajoute une fragilité. Je pense plus aux intégrations « communautaires » comme velux, sonos, synology,… et HACS que j’utilise. Si un de ces composants à une faiblesse, là, ça interagit vraiment avec HA.

Et, je suis un grand fan de nodered :slight_smile:
Je n’ai jamais compris comment debugger des automatisations avec yaml. Et, c’est rare que ça marche du 1er coup. Avec NR, j’ai deux choses indispensables, un debug (le fameux print -ici msg.debug- à droite à gauche) et un cron pour des exécutions programmées.

Je vais tenter le node red alors merci

Et pour « l’onduleur du pauvre » tu veux parler de quoi exactement ?

L’équivalent de ça: https://www.amazon.fr/gp/product/B00H9ZCBEW/ref=ppx_yo_dt_b_search_asin_title?ie=UTF8&psc=1
C’est une batterie externe qui peut être branchée et charger en même temps. Avec une batterie comme ça, un odroid (ou un pi) va tenir 24h sans courant.
Ce modèle n’existe plus, mais, l’équivalent doit exister…

ah oui tout simplement ! c’est quelque chose comme ça que je souhaite effectivement :wink:
Merci pour l’info

J’ai pas la même expérience que vous sur la stabilité. Lorsque j’étais sur Raspberry Pi, généralement le serveur HA est stable. C’est soit le hardware (gateway, SD, montage disque USB) soit les addons qui sont à l’origine de mes perturbations.

C’est aussi ce que je suppose. C’est pour cela que j’ai expliqué que j’avais des systèmes simples et stables pour les trucs critiques. Et ceux-là ne plantent « jamais ». L’instance qui peut planter c’est celle sur un NUC avec SSD et onduleur (donc une infra fiable en théorie) mais qui a beaucoup d’intégrations tierces et qui change souvent.

@oncleben31 quel hardware utilises tu désormais ?

Je suis passé sur un microserver HP Gen8 avec un VM HassOS.
C’est vieux mais ca fait super bien le boulot. Il y a pas mal de monde ici qui utilise ce type de machine.

Oui je connais bien c’est le remplacent de mon HP 54NL :wink:
Pour faire tourner une VM sur mon ancêtre c’est cuit mais je pourrais y mettre un docker HA ou une instance HA. Après je me tâte encore à mettre autre chose avec la reflexion du tableau elec ça me change mes projets …