Raspberry Pi 4 VS Odroid N2+

Hello,

Puisqu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis :wink: mais aussi parce que je suis une vraie girouette et que c’est peut-être beaucoup trop simple de migrer une installation de Home Assistant, je réfléchis à passer de mon VHS-4 à quelque chose de dédié à Home Assistant voir à toute la domotique.
Une autre raison est également que Storj semble devenir de plus en plus gourmand et que je préférerais éviter que les performences de Home Assistant s’amenuisent.
Et comme on dit, il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, du coup tout sur une machine c’est pas le mieux.

Pour le moment j’ai en container Mosquitto et ZB2MQTT mis à jour via Watchtower et Home Assistant container que je ne met pas avec Watchtower.

Je pensais m’orienter vers un Odroid N2+4GB mais apparemment si je veux toujours Debian, ça a l’air relativement ardu.
Du coup, est-ce que l’effort (et la différence de prix) valent vraiment le coup pour faire passer tout ça sur un Odroid (sachant que j’ai aussi opté pour MariaDB pour Recorder) ou est-ce que ça ne changerait pas grand chose d’opter plutôt pour un RPI4 plus un SSD pour faire tourner tout ça ?

Pour les trois il vaut mieux évier de le faire automatiquement. Il y a encore (assez régulièrement) des « breaking changes »…

Pour odroid (j’ai des C2 depuis 5 ans…), tu as armbian et c’est pareil (les puristes pas taper) que debian.
Pourquoi vouloir du debian pur? ça ne change (à mon sens) rien pour l’usage domotique. Surtout que tu sembles utiliser la version HA container (pas superviseur) et donc, pas d’insulte sur un système non supporté.

N2+ et eMMC vs Rpi4 et SSD (vaut mieux éviter les SD), c’est très proche. Le N2+ est un peu plus puissant en CPU. A part ça…

3 « J'aime »

Comme pour tout de tout façon…

La préconisation à l’utilisation de Docker et de maîtriser manuellement les mises à jour de containers :+1:

Ayant les 2, il faudrait que je fasse un benchmark.
Rapidement, mon analyse :

L’odroid N2+ a 4 ports USB3 qui restent libres pour des clés et il a une interface eMMC native pour un disque ssd. Le pi4 utilise un port usb3 pour le ssd, donc reste 2 usb2 et 1 usb3. Il n’a pas ‘interface type micro sata native.

La différence est effectivement surtout sur l’architecture avec pour l’odroid un processeur Amlogic S922X ARM intégrant un Cortex-A73 à quatre cœurs cadencé à 2.2Ghz plus en cluster un Cortex-A53 à 2 coeurs cadencé à 1.8Ghz, le tout gravé en 12 nm. Il a 4Go de RAM cadencées à 1320 Mhz. C’est une configuration proche de celle d’une mobile ou une tablette android.
Il est annoncé comme 2 fois plus véloce que le Pi 4 avec ses seuls 4 coeurs cortex-A72 (soc plus ancien) cadencés a seulement 1.5 GHz et une mémoire moins rapide.
Plus de coeurs reste interessant pour du multi-threads / muli-process (dockers).
J’ai constaté avec odroid un gain important au redémarrage de HA, mais cela mériterait de tester des config équivalentes, et de faire des mesures. Pas de différence notoire sur la navigation web HA par contre.

La différence de GPU ne nous intéressera pas a priori pour HA.

L’odroid a un refroidissement passif (donc aucun bruit). Dans la pratique, c’est impressionnant de constater qu’il ne chauffe quasi pas ( 32°C grand max en utilisation normale cet été). A priori, il chaufferait un peu plus si on utiliserait intensivement son GPU.
Mon raspberry tourne lui dans un boitier argon one pourtant efficace en dissipation, mais le boitier argon a un petit ventilo qui se déclenche de temps en temps et le pi4 chauffe bien plus. Cela peut en théorie rendre l’odroid plus fiable.

Enfin l’odroid N2+ a un bouton permettant de lui dire de booter sur un mini système intégré et non le ssd, ce qui permet de voir le ssd emmc comme un disque usb si connecté a un pc, pour le configurer. Avec le raspberry, il faut enlever le disque ou forcer le boot sur une carte sd.

Consommation électrique faible malgré plus de puissance, réduite à maximum 5.3w, mais comme le PI4. Égalité.

Pour le prix, un odroid n2+ avec 128gb en emmc sera au final a peine plus cher qu’un raspberry pi4 4gb avec un boitier argon one, un disque NVMe de 120gb et une alim correcte. Reste par contre a le trouver.

1 « J'aime »

ça fait un moment que j’y pense et que je le procrastine, probablement parce que je ne me suis pas encore fait avoir :wink: ça sera justement l’ocasion de tout remettre au propre.

Après recherches sur ARMBian il semble un peu trop associé à Ubuntu que je trouve très lourd parce que plus assez orienté serveur, un moment donné il y avait bien Ubuntu Server il y a fort longtemps :slight_smile: après selon les nom choisi pour les versions la version hedless suit Debian et la version XFCE suit plus les noms d’Ubuntu, ça signifierait quelque chose ?

J’ai également trouvé Dietpi qui serait basé sur Debian.

Pour mieux répondre à ta question, je n’ai pas envie de me retrouver avec un système où rien que pour le mettre à jour tout serait totalement différent, comme ça a l’air d’être le cas de Dietpi en tout cas.

Oui je pensais bien éviter la SD efectivement, ça claque trop facilement… Surtout vu les écritures intensives.

Je croyais que le SSD et le EMMCn’étaient pas vraiment la même chose ?

Voilà qui est très intéressant merci. L’utilisation avec Docker est donc meilleure avec Odroid.
Je ne suis pas choqué que la navigation web ne change pas, vu qu’ele dépend surtout du navigateur donc côté client.
Si tu as l’ocasion de faire des mesures, je pense que ça pourrait en intéreser plus d’un en plus de moi :slight_smile:

Tu parles de la procédure où il faut passer par l’étape brancher sur un écran et régler pour ne pas booter sur l’EMMC ?

Oui, en France à part Kubii.fr ou se risquer aux frais de douane en achetant chez HArdkernel finalement il y a peu de choix.
Du coup effectivement si je retire en plus le ventilateur que je pensais avoir à prendre avec un Odroid ça devient plus intéressant si la fiabilité est la même au niveau cycles de lectures et écritures que si j’avais un raspberry pi avec un SSD.
Sans compter qu’avec un Raspberry Pi le SD serait en USB, soit USB3…

Merci à vous deux pour ces éclaircissement :slight_smile:

De mon expérience, ARMbian, c’est du debian adapté à l’ARM (Rpi, odroid,…). Ca se configure comme debian. Se mets à jour comme debian… Donc, pas grand chose à voir avec Ubuntu et les trucs récents (snap…).

1 « J'aime »

D’accord donc utilisation de apt… Et en cas de mise àjour majeure de distribution c’est la même procédure que pour Debian ?
Changement dans le sources.list puis apt upgrade puis apt dist-upgrade ?

Yep. Totalement identique.

Super ça :slight_smile: pour l’installation, j’ai mal compris ou il faut d’abord passer par une SSD puis booter dessus puis installer armbian sur la emmc ?

Avec un adaptateur USB-eMMC tu graves l’image armbian avec balena etcher (par exemple) tu mets l’eMMC dans l’odroid et ça roule. C’est totalement identique avec ce que tu ferais avec une SD sur un RPi.

1 « J'aime »

Le switch SPI de l’odroid N2+ permet de booter sur un mini-système appelé petitboot (rigolo le nom :yum:), basé sur KEXEC et installé sur la SPI flash memory intégrée. Il est ensuite possible d’accéder au disque emmc juste en connectant l’odroid a un PC. On peut se passer de l’adaptateur usb-emmc.
https://ameridroid.com/blogs/ameriblogs/how-to-flash-emmc-on-odroid-via-petitboot-from-pc

Tout a fait exact, désolé pour l’abus de langage. Le chip eMMC souvent soudé aux cartes mère est le « disque dur » des mobiles et le ssd a interface sata est celui des pc.
Si on compare eMMC (présent sur l’odroid) versus un ssd NVMe (pouvant être ajouté dans un boitier type argon one), il y a bien une différence, mais peu significative : un débit de l’ordre de 400mo/s, une taille faible de l’ordre de 128Go, et avec une fiabilité a priori comparable. Les mobiles a base de emmc ont d’ailleurs rarement des pannes de stockage. Après il y a une information supplémentaire dans mon superviseur qui indique « durée de vie de l’eMMC utilisée : 0 - 10% » et laisse supposée que ce n’est pas infini.
A noter qu’il reste possible de mettre un ssd sur un odroid via le port usb3 comme sur raspberry. Mais pertinent que si on souhaite une grosse capacité de stockage.

1 « J'aime »

D’accord donc en somme, si j’y mettais MariaDB pour remplacer SQLite pour le recorder, Je n’ai pas à craindre de flinguer la eMMC comme ça serait le cas pour une SD, j’aurais (à peu de choses près) la même fiabilité qu’un SSD c’est bien ça ?
Je pourrais toujours garder la BDD sur la machine actuelle mais ça serait un peu tirer les performances vers le bas… Une BDD ssur une autre machine (certes en réseau local) mais en disque à plateau.

Parce que c’est finalement ça qui écrit le plus souvent dans Home Assistant, même s’il est possible d’augmenter l’interval de commit et de restraindre les entités incluses pour limiter…

Après tout ça il n’y aura plus qu’à débourser les plus de 200€ requis pour avoir le nécessaire :slight_smile: en tout cas c’est ce que j’ai pu trouver, sinon prendre le risque de prendre chez Hardkernel et payer les frais de douane plus frais de dossier du transporteur qui font globalement revenir la note au même.

Ah si dernière question, pour le N2 la RTC shield est aussi à prendre pour l’horloge en cas de coupure de courant ? Même si je projette de le mettre sur onduleur si c’est approprié autant la prendre vu que c’est pas ça qui changera grand chose à la facture :wink:

Les avis sont partagés là-dessus. De mon expérience et de ma compréhension, je dirais presque la même fiabilité.
Ca fait 5 ans que mes c2 tournent H24 pour jeedom puis HA. Je n’ai jamais claqué de eMMC…

1 « J'aime »

Bon 5 ans, c’est rassurant ! As tu une info sur l’état de ta mémoire eMMC dans le superviseur ? Je n’arrive pas a avoir d’infos fiables sur la durée de vie des eMMC, alors que c’est un soucis récurrent connu pour les cartes SD. Encore une fois, cela ne semble un problème pour les mobiles qui sont pourtant utilisés intensivement. Les iPhone utilisent depuis le début de la mémoire eMMC par exemple, et la corruption de la mémoire ne semble pas un sujet…

Doublement non. Je n’utilise pas le superviseur :wink:
Et surtout, je ne pense pas que cette information existe. Je n’ai pas connaissance d’un genre de compteur qui décroitrait au fur et à mesure. Pour les SD, ça existe?

L’info dans mon superviseur…
image

L’utilitaire mmc de mmc-utils permet d’avoir une estimation.
Voici tout un topic en anglais qui en parle.

En résumé : avec sudo mmc extcsd read /dev/mmcblk1 | grep "Life Time" on obtient ceci :

sudo mmc extcsd read /dev/mmcblk1 | grep "Life Time"
eMMC Life Time Estimation A [EXT_CSD_DEVICE_LIFE_TIME_EST_TYP_A]: 0x01
eMMC Life Time Estimation B [EXT_CSD_DEVICE_LIFE_TIME_EST_TYP_B]: 0x01

Rapporte par tranche de 10% donc dans mon cas entre 0 et 10%.
Par contre, je n’ai pas saisi la différence entre A et B.

1 « J'aime »