Besoin de conseil pour onduleur

Merci pour ton aide, dans l’interface d’administration du synology à l’onglet UPs, il me demande IP du serveur. Donc je pense que je doit installer en mode « server ».

Mais bon, je vais commencer par commander l’onduleur, et après petit a petit…

Exemple chez moi, le syno est client de nut en mode serveur installé sur proxmox :

Donc si tu choisis le syno comme serveur Nut tu choisiras « Onduleur USB » et il faudra préciser l’ip des clients autorisés à s’y connecter.

En mode « client » en admettant que la partie « serveur » soit sur HA via l’add-on, tu devras sélectionner « Serveur Onduleur Synology », et indiquer l’ip de HA.

Mais comme tu dis :

2 « J'aime »

Hello Pascal,

Je peux à mon avis répondre à ta question facilement car j’ai quasiment la config que tu souhaites.

Voilà les équipements branché dessus :

  • 1x Switch Netgear GS724T - 24 ports
  • 1x NAS Netgear ReadyNAS 312 - 4To (2 disques)
  • 1x Box SFR NB6
  • 1x Base DECT pour le telephone
  • 1x Module teleinfo wifi (celui NicoP4)
  • 1x PC portable qui me sert de serveur proxmox avec 5 conteneurs LXC (Intel Core i7-4510U / 8GB de ram / SSD 250GB en sata)
  • 2x Raspberry (pi3 et pi4 avec SSD qui vont disparaître)
  • 1x adoucisseur d’eau Fleck SXT5600

Voilà l’état de l’onduleur :

Pour proxmox :

  • Screenshot_20220819-102135_Chrome

L’adoucisseur est ondulé ??

1 « J'aime »

Disons que c’est pour une question pratique, il est juste en dessous de ma baie informatique donc j’ai profité de la prise. Et puis s’il y a une coupure pendant un cycle de régénération, celui-ci continuera son cycle comme si de rien était.

Geekerie ultime moi je dis :rofl::+1:

1 « J'aime »

Voilà l’install :

2 « J'aime »

:rofl: Va falloir que je tire une rallonge :electric_plug:

Pour faire un retour sur mon Onduleur, globalement j’en suis content même s’il m’arrive encore d’avoir mon switch Netgear qui plante suite à une coupure de courant, surtout si elle est très courte, genre grosse baisse de tension. C’est rès rare mais quand même, ça existe donc je pense que le temps de commutation de l’onduleur n’est pas infaïble.

C’est dommage que l’onduleur n’ondule pas à ce moment là justement.
En principe ça devrait être le cas tout le temps, avec la mini variation du voltage, la microcoupure mais également la panne complète.

Je mettrai un coup d’oscillo un jour pour voir ce qui ce passe à la coupure.

Chez moi il y a un soucis de transfo EDF et la commune ne veut pas payer son remplacement donc j’ai au minimum 1 coupure toutes les 2 semaines, c’est super chiant !

La mairie a même signé un papier à mes voisins (avant que je construise) qui leur sert de justificatif à l’assurance quand un truc grille suite à une coupure.

Merci a tous pour vos conseils, je vais partir sur une solution similaire à @Neuvidor pour onduleur, et je vais essayer de mettre en place NUT conseillé par @Herbs.

Plus qu’a commander le matériel…la suite pour bientôt, encore un nouveau défi :sweat_smile: .

De mon côté j’ai environ 16W pour un RPi + NB6 et son ONT, et un petit switch.

Les 650VA c’est la puissance de sortie, mais on ne sait pas trop combien de temps cela dure. Pour aller plus vite, je cherche la batterie de replacment:

7.2Ah à priori, donc environ 12V*7Ah=84Wh.

Si je compte 30W de conso en tout (avec le NAS), l’autonomie serait de 84Wh/30W=2h40’ en début de vie de la batterie.

Perso je branche l’onduleur sur mon HA permettant d’avoir l’historique et de déclencher des automatismes après coupure. S’il le faut je pense que je peux aussi agir sur mon nas - au pire avec un ssh.

Dans mon cas j’ai estimé la consommation à 55W pour la totalité des équipements que je vais raccorder. donc environ 1H30 D’autonomie théorique. Mais vu que le secteur ou je réside est sur un réseau prioritaire (Hôpital) Il y a rarement des coupures et jamais très longue sauf en cas de travaux. Donc sa devrait être suffisant.

De toute façon l’objectif c’est pas forcement de tenir longtemps, mais de tenir assez pour éteindre proprement. Et accessoirement de ne pas éteindre trop vite dans le cas où c’est une courte durée

2 « J'aime »

Salut ^^
Je n’ai pas pris le temps de lire tous les messages mais j’avais un truc important à signaler.
Pour protéger les équipements contre les micro-coupures il faut impérativement que l’onduleur soit de type « on line » (ou Line Interactive) alors que les modèles peu couteux comme celui de ce topique sont de type « off line ».
La différence est que sur un onduleur on-line la tension secteur utile passe constamment par les batteries pour alimenter l’installation si bien que lors d’une coupure, aussi courte soit-elle, le maintient est assuré instantanément alors que sur un système off-line il y a une détection de coupure avec une commutation sur les batteries qui est bien souvent plus longue que la microcoupure elle même…
J’espère que mon message sera utile :wink:

2 « J'aime »

Depuis juillet j’ai eu qqs coupures - dont 2 microcoupures et 2 coupures d’environ 1 minute avec un EATON 3s550 qui est un modèle offline.

Du coup je vois sa courbe d’autonomie sur le site d’EATON.

Le modèle EL650USBFR du message initial donne une autonomie pas significativement différente pour les faibles consommations. A 60W, 28 min mour le modèle 3s550FR contre 37 minutes pour le EL650USBFR.

Si l’ONLINE est mieux pour les microcoupures, tout dépend de l’équipement protégée. Si elle gère relativement bien les microcoupures (la réserve d’énergie interne à l’équipement est suffisante) le OFFLINE suffit. Ce qui semble donc mon cas.

Je trouve cette resource à propos les onduleurs assez juste.

Je rajoute ce lien qui explique également bien.

Aucun rapport entre la technologie de protection et l’autonomie du coup j’ai un peu de mal à saisir le sens de ton message :thinking:

La grosse différence entre les deux technos c’est l’absence de temps de réaction sur le On, le Off sera toujours plus lent à réagir donc ne protégera jamais aussi bien que le On, en particulier pour les microcoupures…

+1

Edit: Il faut juste relativiser les propos sur le type d’alimentation et pour ce faire je vais prendre un exemple simple.
Même à découpage une alimentation est conçue avec une certaine réserve d’énergie (condensateurs) et ceux-ci se videront plus ou moins vite selon la consommation globale.
Du coup, si vous êtes en train de rédiger un document en écoutant un peu de musique la réserve d’énergie de l’alimentation devrait suffire en cas de micro-coupure car la consommation globale est faible à l’instant T en revanche si vous êtes en train de faire une partie du dernier jeu particulièrement gourmand en ressources 3D la réserve d’énergie de l’alimentation sera totalement insuffisante vu que la consommation d’énergie sera bien plus grande…