Installation domotique basée sur Home Assistant à titre professionnel

Bonjour à tous, je me lance en tant que domoticien (auto-entrepreneur) à destination des particuliers en utilisant Home Assistant comme solution logicielle.

Je lance ce sujet pour partager les expériences positives ou négatives avec d’éventuels autres entrepreneurs dans ce domaine et aussi pour, peut-être, trouver réponses à certaines de mes questions.

Actuellement, après avoir échangé avec mon assureur sur le sujet, j’en suis à la recherche d’infos concernant les responsabilités retenues et donc les risques encourus dans le cas, par exemple, d’un dysfonctionnement d’un appareil (capteur d’innondation, caméra de surveillance, détecteur de fumée, etc.) alors qu’une inondation, qu’un départ de feu ou qu’une intrusion avec vol a eu lieu au domicile du client.

On sait combien nos objets connectés peuvent desfois être capricieux et ne plus être fonctionnels temporairement sans desfois savoir ce qu’il s’est vraiment passé, je voudrais donc être sûr d’être couvert dans ces cas.

Si quelqu’un a eu une expérience de ce type, exerce déjà dans ce domaine, merci de partager en précisant quelles assurances vous avez souscrites, quel type de contrat éventuel vous utilisez avec vos clients ?

En espérant que ce sujet puisse intéresser d’autres personnes…

Désolé pour ce long message mais il me semblait utile de préciser au mieux :wink:
Phil

3 « J'aime »

Bon courage! Je te souhaite de réussir même si le marché ne me semble pas très favorable pour des solutions « assemblées » comme HA.
Nous savons tous ici que pour faire un truc qui fonctionne il faut du temps. Quand c’est un hobby, on choisit de le faire. Là, il faut que tu arrives à faire de la marge et donc des clients qui veulent bien payer (un peu) cher.

2 « J'aime »

Merci pour tes encouragements !

Effectivement j’ai longuement étudié la question et au final je m’appuye sur une configuration de base commune qui me fait gagner beaucoup de temps et qui semble être assez fiable à présent, mais bien sûr il faut toujours prendre en compte le contexte du client et ses demandes particulières qui peuvent chambouler certaines choses, il faudra s’adapter en espérant arriver à obtenir une solution fiable dans la durée et ainsi éviter au maximum les interventions de maintenance…

Les mises à jour de Home Assistant indispensables concernant la sécurité seront aussi à réaliser avec prudence… À priori beaucoup d’autres grosses solutions de domotique connues ne sont pas mises à jour après fin de l’installation chez le client pour éviter tout problème d’effets de bord, sauf lors d’évolutions…

Bravo à toi de te lancer là dedans!
Je dois dire que c’est une idée qui m’a traversé l’esprit aussi.
C’est clair que la stabilité est essentielle pour arriver à faire ça correctement.

Tu comptes proposer de la maintenance à distance aussi?

Merci ! Oui j’étudie encore la meilleure solution à retenir mais je prévois de le faire effectivement car je pense que beaucoup de choses peuvent se résoudre en s’évitant des déplacements, évidemment s’il faut réappairer des appareils par exemple je n’aurais pas d’autres choix que de me rendre sur place. Actuellement je met à disposition un bouton dans l’interface du client lui permttant d’autoriser mon profil utilisateur à intervenir, cela lui permet de se rassurer en gardant la main sur l’accès à son interface.

J’ai observé ce marché depuis plusieurs années…

On le sait tous la domotique DIY est extrêmement chronophage. En plus de mon installation je maintient celle de mon frère, un bel exemple de client ! Client exigeant car sans aucune connaissances pour lui tout doit fonctionner comme n’importe quel produit acheté et plu & play. Donc je me limite dans ce que je mets à sa disposition avec des choses testées et fiables.

C’est mon frère, donc c’est cadeau, mais si je devais le facturer ce serait à perte.

En gros il n’existe qu’un seul type de clientèle possible, ce sont les ultra riches qui sont souvent clients de boites qui font du multiroom haut de gamme et les ont en clientèle captive. Eux peuvent être rentable, mais il ne sera pas facile à décrocher. Et dans l’absolu il n’en faut pas bcp pour que ce soit rentable, mais plutôt avoir les bons contacts, Paris ou les régions à forte densité de résidences secondaires. Contacts installateurs Multiroom ou conciergeries spécialisées.

Ensuite ceux qui en ont les moyens mais sans plus (CSP/CSP+) ils vont être pointilleux sur les couts et en voudront toujours plus pour toujours moins. Donc ça risque de ne pas être très rentable.

En auto entrepreneur tu ne risque pas grand chose à lancer un business de test. Mais il ne faut JAMAIS vendre le matériel, juste du conseil et du savoir faire. Ainsi le client à l’impression d’acheter au meilleur prix (tu lui donne des liens) et tu lui facture le conseil et le savoir faire. Il ne faut pas trop qu’il ait l’impression que tu bricoles, donc environnement de travail à distance.

Il faut imposer du matériel hyperfiable (Odroid par exemple) + NabuCasa pour être certain de garder la main à distance. Et tester en labo ce que tu proposes. Le client n’est pas le labo.

Tiens nous au courant de tes avancées :wink:

4 « J'aime »

Merci beaucoup pour ton retour très instructif ! Effectivement un proche est souvent un client plus exigeant que la moyenne :-))

Je comprends tes arguments marketing, je suis sur la Côte d’Azur où le potentiel devrait être légèrement supérieur à la moyenne nationale, à voir…

Je comptais laisser le choix au client pour le matériel car je pense que tous n’auront peut-être pas envie de s’en occuper et avoir une solution clés en main.

Tu es la deuxième personne à me conseiller Odroid que je n’ai pour l’instant jamais explorer, je suis rester sur le Raspberry qui après 2 ans de service ne bronche pas pour l’instant mais je vais regarder ça de plus près…

Pour Nabu Casa, cela implique de faire souscrire le client à un abonnement, à voir comment contractualiser cela, c’est sûr que l’autre avantage est la simplicité d’implémentation de Google Assistant également.

Perso, au vu du nombre de maj du système et temps à consacrer, jamais je ne me lancerais à vendre une prestation autours d’HA.

Un système qui marche n’a pas forcément besoin de toutes les mises à jour. Si tu fais un modèle de mise à jour tous 1 à 3 fois par an ça devrait suffire avec des mises à jours testées et confirmées (sauf en cas de grosse faille découverte)…
Si tu leur vends la mises ne place de lumières, portail et 2 trois autres babioles qu’on connait et qui marchent, on n’a pas besoin des mises à jour qui ajoutent les nouvelles intégrations ou un nouveau type de carte lovelace, encore moins HACS…

Tu le fait tous les mois car c’est ton passe temps et que tu es curieux de voir les nouveautés, quelqu’un qui achète la prestation ne voudra pas les mises à jour constantes.

1 « J'aime »

Ouais je ne ferais pas sur Raspberry ça fait quand même un peu trop bricolage.

Odroid car un RPI avec un ssd pendu au bout d’un fil ça ne fait pas sérieux. Même si ça fait le même taff.

NabuCasa car aucun port à ouvrir et compatibilité GH et Alexa (je sais on peu faire sans mais parfois ça ne fonctionne plus. Et là on parle de clients).

Et tes clients te paient un récurent mensuel d’assistance dans lequel tu inclus NabuCasa.

L’intérêt de ce (tous) business c’est le récurent. C’est ce qui stabilise une entreprise, tu sais par avance que tous les mois ça tombe…

En IT je ne vend jamais de matos à mes clients. Je leur conseille des achats. De fait quand ça tombe en panne je les factures pour suivre le process de réparation, dans le cas contraire ils trouveraient normal que je m’en occupe gratuitement.

1 « J'aime »

Je pense que c’est un peu délicat, mais je n’ai pas beaucoup de recul sur la solution HA.
Si il y a un soucis, tu ne sais pas te retourner vers un fabricant.

Alors, jamais au grand jamais mettre la sécurité des personnes sur de la domotique. Un système d’alarme contre l’intrusion couplé éventuellement avec une détection incendie.
Les alarmes technique ok, comme l’inondation.

Après, je remarque que HA n’est pas toujours rétro-compatible lors des évolutions. Tu risque donc d’avoir d’un coup plusieurs installations qui ne répondent plus correctement.

Comme dit plus haut, il faut que le matériel soit imposé histoire que tu sache faire les config rapidement et quels sont les limites de chaque device.

1 « J'aime »

Pour ce faire tu fais signer un contrat de maintenance au client je suppose ? Je trouve cela très intéressant mais je ne sais pas trop comment tourner la chose, quelle type/limite d’intervention inclure dans ce contrat par exemple ?

Bien vu pour le suivi de la réparation aussi :+1:

Oui c’est pour cela que j’évoquais, comme cela se fait pour des solutions domotiques classiques type KNX, X10, etc. le fait de ne pas mettre à jour une install une fois livrée chez le client, sauf si ce sont des mises à jour contenant des correctifs de sécurité importants.

Bonjour, ce sujet et plutôt intéressant car j’ai déjà réfléchi à un type de modèle pour en faire une métier de service.
En effet il ne faut pas vendre de matériel.
Il faut vendre un concept, des packs …

Je m’explique :
Il faut créer genre un pack avec des ampoules, des captures etc… Le client acheté le matériel via les liens fournis ou derrière la configuration et près préparé à ce dit matériel.
De ce fait on maîtrise le matériel, la configuration et le fait de templatiser permettra de gagner du temps, donc de l’argent.

Plus le pack est élevé et / ou l’ajout d’évolution et plus la cotisation est élevé tous les mois.

Il faut chercher la stabilité et la fiabilité. Il est pour moi pas nécessaire de faire des update régulier. Les seuls indispensables sont les critiques avec failles de sécurité. Les autres peuvent faire partit d’un packagé upgrade / évolution … Avec un nouveau design …

Etc etc etc… En faisant le travail en amont il est possible de répliquer le modèle.

1 « J'aime »

J’avais réfléchi à des packs mais je pense que la solution devra rapidement s’adapter en fonction de chaque client qui n’ont pas forcément les mêmes besoins, peut-être un pack de base pour donner une idée de tarif de départ.

Clairement je ne travaillerais qu’avec du matériel que je « maîtrise » même si certains clients vont me demander d’intégrer quelques objets connectés qu’ils possèdent déjà à Home Assistant et là il faudra trouver le moyen d’exclure ceux-ci de la garantie, CGV ? Décharge ?

Est-ce que tu sous-entends par là ne faire payer qu’un abo et non la presta initiale ? Ou augmenter l’abo de maintenance en fonction de l’importance de la prestation ?

J’utilise un snapshot de base que je peux donc répliquer facilement sur une nouvelle install comprenant config de base, modules de base, styles, etc. Cela constitue déjà un sacré gain de temps

Super idée ! C’est une question qui me trotte dans la tête depuis pas mal de temps ! Bon courage ! :slight_smile:

Le souci c’est qu’on ne peut pour l’instant pas gérer plusieurs comptes cloud HA avec un seul mail, il faut donc créer autant de comptes que de clients ce qui reviendrait à créer un mail pour chaque client, faisable mais un peu lourd en gestion, toutefois d’après un retour de leur part ils semblent travailler à cette possibilité du côté de Nabucasa.

Pour palier à ce genre de problème en IT on utilise des alias, genre :

client1@masociete.com >> va distribuer sur moncompte@masociete.com, voire vers d’autres adresses au besoin.

Faisable sur n’importe quel serveur de mail, sur 365 ou Workspace ou simplement sur des Gandi mail avec ton domaine (ou ovh selon Sa religion…)

1 « J'aime »

Oui effectivement j’avais omis cette possibilité, bien vu ! Histoire d’avoir tous les clients dans la même boîte mail. De plus j’ai un hébergement chez o2switch donc facilement applicable, merci du rappel.